• Le 23 mai 2019
    De 17:00 à 19:00
    Campus Tertre
  • 17h > 19h
    Amphi B
    Faculté de Droit et des Sciences politiques

Le déploiement des services de libre partage des vélos et trottinettes désignés sous l’anglicisme synthétique de free floating, suscite un engouement manifeste qui ouvre de manière inédite des perspectives de développement considérable des mobilités douces. Cependant, les nouvelles contingences que cette offre fait naitre, suffisent à menacer jusqu’à leur existence aboutissant parfois à des interdictions absolues justifiées par l’expression improprement invoquée de « vide juridique ». Or, de vide juridique, il n’en est rien.

Sous la présidence de Frédéric Alhama, Frédéric Allaire et Nicolas Huten discuterons de l’état du droit en vigueur et à venir et de ce qu’il nous dit des libertés individuelles et collectives dans l’espace public pour répondre à la question de savoir s’il faut condamner le free floating.