L3 droit parcours entreprise,
L3 droit parcours judiciaire,
L3 droit parcours privé,
L3 droit parcours public,
L3 droit parcours science politique.


Alors que la politique moderne est souvent abordée en termes de pouvoir, de souveraineté et d’État, l’histoire des idées politique est également traversée par la question de la participation, question qui peut être élargie à celles de la démocratie et du gouvernement. En effet, si la démocratie peut être pensée comme une tension présente dans tout système politique, elle fut pourtant longtemps considérée comme un contre-exemple politique. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour qu’elle commence à être envisagée comme un régime à la fois viable et souhaitable. Mais l’affirmation d’un principe démocratique ne garantit rien en soi. Le gouvernement, selon la façon dont il est conçu et organisé, peut contredire en principe et dans les faits la participation affirmée par ailleurs. Après une présentation des données théoriques et historiques du problème, différentes étapes intellectuelles de la pensée de la démocratie seront abordées, notamment: la réflexion moderne sur le pouvoir, la souveraineté et la liberté ; les diverses voies qui ont été suivies par la pensée démocratique (libéralisme et socialisme en particulier) ; les relations entretenues par la démocratie avec des crises et des critiques qui lui semblent consubstantielles ; au-delà sera abordée la façon dont la question gouvernementale se situe au cœur des contradictions entre démocratie théorique et démocratie effective.

Bibliographie indicative

• BERNS (Thomas), Souveraineté, droit et gouvernementalité. Lectures du politique moderne à partir de Bodin, Paris, Léo Scheer, 2005.
• BOURDIEU (Pierre), Sur l’État. Cours au Collège de France (1989-1992), Paris, Seuil, 2012.
•  Crise de la démocratie et gouvernement de la vie, sous la dir. de G. Duso, J.-F. Kervégan, Monza, Polimetrica, 2007.
• FOUCAULT (Michel), Sécurité, territoire, population. Cours au Collège de France, 1977-1978, éd. établie par M. Senellart, sous la dir. de Fr. Ewald et A. Fontana, Paris, Gallimard/Seuil (« Hautes études »), 2004.
• HANSEN (Mogens H.), Polis et Cité-État. Un concept politique antique et son équivalent moderne, (Copenhague, 1998) trad. fr. Les Belles Lettres (« Histoire »), 2001, 2e éd. revue et corrigée 2004.
• L’Idée contractuelle dans l’histoire des idées politiques, Actes du XIXe colloque de l’AFHIP, Aix-en-Provence, 6-7 septembre 2007, sous la dir. de Chr. Bruschi, Aix-en-Provence, PUAM, 2008.
• LASCOUMES (Pierre), « La gouvernementalité : de la critique de l’État aux technologies du pouvoir », Le Portique, 13-14 (Foucault : usages et actualité), 2004, en ligne (http://leportique.revues.org/index625.html).
• MAGNETTE (Paul), La Citoyenneté. Une histoire de l’idée de participation civique, Bruxelles, Bruylant, 2001.
• MINEUR (Didier), Archéologie de la représentation politique. Structure et fondement d’une crise, Paris, Les Presses de Sciences Po, 2010.
• SENELLART (Michel), Les Arts de gouverner. Du regimen médiéval au concept de gouvernement, Paris, Seuil, 1995.