Présentation

Le Master 2 Droit de l’Union européenne a pour objectif de former des juristes spécialistes, aptes à traiter des questions européennes dans les différentes professions auxquelles il peut conduire.
Ce master offre une formation complète en droit de l’Union européenne et vise également à former de futurs doctorants, éventuellement chercheurs ou enseignants-chercheurs dans ce domaine.

Enseignement

  • L’espace européen des politiques publiques
         • Droit approfondi de l’Union européenne
         • Droit de la concurrence de l’Union européenne
         • Libertés économiques de l’Union européenne
         • Actualités de l’Union européenne
         • Contentieux approfondi de l’Union européenne
         • L’Union européenne et les organisations internationales
 
  • Enseignements complémentaires
         • Anglais
         • Relations extérieures de l’Union européenne
         • Union européenne et droits fondamentaux
         • Conférences thématiques
         • Mémoire ou rapport de stage (stage de 2 mois minimum)
         • Méthodologie de la recherche
         • Préparation à l’exposé-discussion
 
  • Enseignements de spécialisation
         • Droit des étrangers et des migrations
         • Droit et politique de la culture de l’Union européenne
         • Fiscalité européenne et internationale
         • Innovation et propriété industrielle
         • Union économique et monétaire
         • Union européenne et collectivités territoriales

Stages / mémoire

Les étudiants ayant choisi la finalité professionnelle effectuent un stage et un rapport de stage, ceux ayant choisi la finalité recherche réalisent un mémoire.
 

Et après

Les diplômés du Master 2 Droit de l’Union européenne peuvent intégrer les nombreuses professions liées aux affaires européennes en France ou en Europe, voire ailleurs dans le monde. Ils bénéficient d’une formation les rendant aptes à passer les concours du secteur public et de la fonction publique européenne. Ils peuvent également se diriger vers le secteur privé en travaillant dans une entreprise, un cabinet d’avocat, de conseil, d’audit ou de lobbying ou encore dans le journalisme. Ils peuvent enfin se diriger vers une carrière de chercheur spécialisé dans les affaires européennes.