Présentation

Objectifs de la formation

La formation du Master 2 Droit pénal et carrières judiciaires permet aux étudiants et étudiantes d’approfondir leurs acquis théoriques et de se préparer à la recherche tout en leur permettant d’affiner leur projet professionnel, notamment grâce à la présence de plusieurs praticiens parmi les intervenants.
Ce master 2 est axé sur le champ pénal juridique et s’ouvre à d’autres champs juridiques utiles à la matière.
 

Enseignement

  • Spécialisation critique en droit pénal
    • Politique criminelle
    • Histoire du droit pénal
    • Droit pénal comparé
  • Spécialisation technique en droit pénal
    • Droit de l’application et de l’exécution des peines
    • Droit pénal douanier, fiscal et financier
  • Spécialisation par la recherche
    • Droit pénal approfondi
    • Procédure pénale approfondie
    • Droit pénal international approfondi
  • Enseignements de spécialisation transversaux
    • Contentieux des droits fondamentaux
    • Droit de la preuve et nouvelles technologies
    • Grand oral de droit pénal
  • Spécialisation linguistique
    • Langue étrangère (anglais, allemand, espagnol)
  • Méthodologie à la recherche
    • Méthodologie de la recherche, du mémoire et de l’exposé discussion

       

Compétences visées

  • Développer des aptitudes à la recherche juridique tant théorique qu’appliquée.
  • Capacité à informer et conseiller sur des questions d’ordre pénal, établir des actes de procédure, des rapports, élaborer des projets d’actions de prévention, d’actions de sécurité publique, posséder des aptitudes à la recherche tant théorique qu’appliquée en vue de rédiger un travail de recherche (thèse, contrat de recherche…).


Et après

  • Accès aux concours de la fonction publique : magistrature, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, greffe, police, gendarmerie, douanes, …
  • Au sein des collectivités territoriales : chargés de mission sur les questions de la tranquillité et de la sécurité publiques, sur les questions de la politique de la ville…
  • Dans le secteur privé : barreau, secteur associatif (associations socio-judiciaires, prise en charge des mineurs, aide aux victimes, droit des femmes, contrôle judiciaire, ONG internationales …)
  • Dans les métiers de l’enseignement et de la recherche : concours de l’enseignement supérieur, des organismes de recherche.
  • Le barreau est la voie la plus empruntée par les étudiants et étudiantes, aux côtés notamment de la protection judiciaire de la jeunesse, de l’administration pénitentiaire (encadrement, conseiller d’insertion et de probation), des services de greffe et de la police.