• Le 06 février 2020
    Tribunal de Grande Instance

Dans le cadre du dispositif « Réussir sa première année à l’Université » co-financé par le Fond social européen et la région, un groupe d'étudiants de L1 de Droit à pu se rendre au Palais de Justice de Nantes. La double volonté derrière ce projet : sortir les étudiants des murs de l’université et de leur permettre de mettre en perspective, de confronter leurs connaissances universitaires, représentations, idées de métiers avec un cadre « réel ».

Déroulé de la visite :

  • La matinée

Accompagnés et guidés par Madame Emmanuelle PROTEAU, Cheffe du Cabinet du Procureur de la République (également ancienne étudiante en Droit à la faculté de Nantes) et Madame Imelda MARCETEAU, Cheffe du Cabinet du Président du Tribunal, la journée a débuté par une visite du Palais, la présentation de son architecture, et la présentation d'anecdotes historiques permettant de comprendre les valeurs et symboles de la Justice.

S'en est suivi une présentation plus "théorique" ayant pour objectif d'aider les étudiants à mieux cerner le fonctionnement du Palais de Justice et les rôles de ses différents acteurs. L'opportunité a même été présentée à certains d'entre eux d'essayer la robe de magistrat.

La matinée s'est poursuivie avec la découverte d'une salle d'audience. Emmanuelle PROTEAU a proposé aux étudiants une mise en situation, en leur assignant à tous un rôle différencié : avocat, magistrat, greffier, procureur etc. Ils se sont alors placés dans la salle d’audience en fonction de qui ils étaient. Ce jeu a permis de mieux comprendre l’organisation et les codes d’une séance d’audience au tribunal ainsi que de nous préparer à celle de l’après-midi, et de pouvoir plus facilement identifier les différents « acteurs » en action.
 
  • L'après-midi

Rejoints par Madame Marianne LAMOUR, enseignante en Droit public à la Faculté de droit et des Sciences politiques de l'Université de Nantes pour l'ouverture de la salle d'audience des affaires jugées en comparution immédiate, le groupe a pris connaissance des 9 dossiers à l'ordre du jour affichés publiquement à l'entrée de la salle.
Malgré le contexte (gréve des avocats), les étudiants ont eu la chance de pouvoir assister à une audience qui n'était pas reportée et d'être transporté le temps d'1h30 dans le monde de la justice.

Cette journée à permis au groupe de comprendre que le glaive de la justice n'était pas présent simplement pour punir, mais qu'il avait, au contraire, l'ambition de rendre un jugement "adapté" à la personne et à son parcours. Elle s'est achevée par un temps d'échange, et a laissé à chacun le souvenir d'une expérience singulière et passionnante.

 / 1