Laure, promotion 2017/2019
Mes deux années de Master en Histoire du droit, au sein de la Faculté de Droit et des
Sciences politiques de l’Université de Nantes, ont été extrêmement enrichissantes, tant par les
connaissances qu'elles m'ont apportées, que dans la rigueur que j'ai acquise.
Le Master 1 offre un panel de matières des plus passionnantes. Ces dernières permettent de
se construire une solide culture juridique et d’appréhender le droit positif et ses enjeux avec un
esprit critique plus affiné. Le Master 1 propose également plusieurs travaux de rédaction, dont la
réalisation d’un premier mémoire, offrant la possibilité d’entreprendre un travail d’analyse, de
réflexion et de construction.
Le Master 2, notamment grâce à l’élaboration d’un second mémoire plus poussé, m’a donné
la possibilité d’enrichir ma méthode, d'acquérir de nouvelles compétences, d’apprendre à analyser
et maîtriser les sources archivistiques et de découvrir les joies de la recherche. Ces deux années
m’ont permis de poursuivre en doctorat. Néanmoins, le Master offre également la possibilité de se
préparer aux divers concours administratifs et judiciaires.

Ambre, promotion 2017/2019
Si je devais attribuer un qualificatif au master d’histoire du droit proposé par la faculté de droit de Nantes je choisirais le terme enrichissant.
Enrichissement intellectuel tout d’abord. Ce master possède l’un des programmes les plus complets de l’offre de formation. Loin de se restreindre à une seule branche du droit, il propose l’étude de matières de droit privé, de droit public mais également de sciences politiques. Sa spécificité historique m’a ainsi permis de développer ma culture générale. De plus, loin d’être déconnectée du droit positif, l’histoire du droit permet sa compréhension. Ce master apporte alors un éclairage particulier aux différentes matières étudiées au cours de la licence.
Enrichissement personnel ensuite. La découverte de la recherche en histoire du droit permet d’acquérir maturité et rigueur. Si la technique scientifique s’appréhende progressivement, la remise en question est toutefois constante durant un travail de recherche. Ces doutes ont été l’occasion d’affiner ma curiosité et ma détermination à achever un projet. L’initiation à la recherche participe ainsi au développement et à la satisfaction personnelle.
Par ailleurs, le choix des sujets de recherche et leur traitement sont libres, ce qui est une véritable chance pour l’étudiant. L’encadrement est néanmoins présent. En effet, le master possède une équipe pédagogique très disponible et passionnée tant par la recherche que par la transmission de ses savoirs. Le nombre limité d’étudiants favorise, d’ailleurs, les échanges avec les enseignants-chercheurs.
Ma curiosité n’ayant cessé de se développer au cours de ce master, j’ai fait le choix de poursuivre dans la voie de la recherche. Je prépare désormais une thèse en histoire constitutionnelle.